Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-06-26T16:21:31+02:00

Chapitre 49

Publié par Mélanie

Dès que nous sommes sorti du camp nous attendons quelques minutes avant que mes parents ne viennent nous chercher puisque à la suite de l'appel du lieutenant Vasseur je les ai informé que la confrontation aurait lieu aujourd'hui et ils ont tenu à m'accompagner. Ils ne tardent pas à arriver et nous prenons la route de la gendarmerie. Le trajet nous menant au poste de police se fait dans le calme. Aucun de nous ne parle. J'essaye de me rassurer comme je le peux en me disant que mes agresseurs ne peuvent plus rien me faire mais au fond de moi je suis terrifiée à l'idée de les revoir.

Nous atteignons rapidement la gendarmerie et une fois que nous y sommes, mes parents garent la voiture puis nous entrons dans le bâtiment. Avant de franchir la porte d'entrée, Kendji m'embrasse. Dans ce baiser, je peux ressentir tout l'amour qu'il me porte. Il glisse ensuite sa main dans la mienne. Cela me donne confiance en moi et le courage nécessaire afin d'affronter mes « ennemis ».

Nous patientons quelques instants avant que le brigadier Legrand ne nous accueille et nous conduise de nouveau dans le bureau du lieutenant Vasseur.

-Bonjour je suis le lieutenant Vasseur en charge de cette affaire ! Déclare-t-il en s'adressant à mes parents.

Nous lui serrons tous les quatre la main et nous nous asseyons sur des chaises.

-Vos agresseurs ont été interpellés à la gare alors qu'ils étaient sur le point de prendre le train en direction de la capitale probablement pour aller à l'aéroport et quitter le pays. Poursuit-il tout en me regardant.

-Ils sont désormais dans nos locaux. Êtes-vous prête pour la confrontation ? Me demande-t-il.

Je hoche la tête.

Il saisit son téléphone, compose un numéro puis dit : « Tu peux les amener » et quelques instants plus tard, on frappe à la porte. Un homme d'une quarantaine d'années apparaît suivi de Nicolas et de Angie.

Dès qu'ils entrent dans la pièce, ils me lancent un regard qui me fait froid dans le dos avant que Nicolas ne s'exclame.

-Oh mais regarde qui voilà : le voleur de poules et sa pouffe !

Angie et lui éclatent de rire tandis que je vois mon père serrer les dents et je sens Kendji serrer les poings. J'espère que cette confrontation ne va pas se transformer en bagarre.

-Monsieur Bertrand je vous prie de bien vouloir surveiller votre langage et vous mademoiselle votre attitude ! Intervient le lieutenant Vasseur.

Ils rient de plus belle.

-Et qu'allez-vous faire si nous continuons ? Lui demande Angie d'un air provocateur.

-Je vous signale que tout ce que vous dîtes pourra et sera retenu contre vous....

Les paroles du lieutenant Vasseur ont l'effet d'une bombe puisqu'ils se taisent.

-Bien, nous allons donc pouvoir commencer. Mademoiselle Beaumont ici présente a porté plainte contre vous pour viol. Confirmez-vous les faits ?

Aucun son ne sort de la bouche de mes agresseurs.

-Ce n'est pas un viol puisqu'elle était consentante. Rétorque Nicolas en faisant un sourire pervers.

-Donc vous insinuez que vous ne l'avez pas forcée à avoir un rapport sexuel  ni que vous ne l'avez pas menacée ? Poursuit le lieutenant.

-Je confirme. Elle me suppliait de continuer. Pas vrai que t'as aimé ça ? Finit-il en me fixant droit dans les yeux et en se léchant les lèvres.

A l'entente de ces mots je vois ma mère empêcher mon père de se jeter sur Nicolas tandis que je sens Kendji serrer les poings plus fortement que tout à l'heure. Je pose ma main sur la sienne pour le calmer mais sans que je ne puisse le retenir il bondit sur Nicolas.

Il lui assène un coup de poing dans le nez et Nicolas se retrouve au sol, le nez en sang. Comme il est menotté il ne peut pas se défendre.

-Ne parle plus jamais d'elle comme ça ! S'écrie Kendji fou de rage.

-Oh comme c'est touchant : le voleur de poules qui défend sa pouffe ! Poursuit Nicolas toujours pour provoquer Kendji.

Kendji lui donne un autre coup de poing aussi violent que le premier.

A ma grande surprise, le lieutenant Vasseur n'intervient pas.

-Je ne pensais pas qu'elle allait écarter les cuisses aussi facilement. Ricane Angie.

Moi qui ne suit pas de nature violente, je me retiens de la frapper. La violence n'arrangera rien. La justice va faire son travail et mes agresseurs seront condamnés pour ce qu'ils ont fait.

-Quoi ? T'es déçu parce que c'est moi qui l'ai eue et pas toi ? Oh mais si c'était ça le problème t'aurais du me le dire et on aurait partagé ! Renchérit Nicolas.

Kendji est sur le point de lui donner un nouveau coup de poing lorsque le lieutenant Vasseur qui jusque là était resté muet l'en empêche.

-Cette ordure a eu son compte. Nous allons le ramener en cellule avec sa complice et ils paieront pour leurs actes.

Le même homme que tout à l'heure refait son apparition et attrape assez violemment Angie et Nicolas puis tous les trois quittent la pièce.

-Ne vous inquiétez pas cette petite bagarre ne sera pas mentionnée dans mon rapport. Vous ne risquez rien. Déclare le lieutenant Vasseur.

-Que va-t-il se passer pour eux ? Demande ma mère.

-Nous allons les garder quelques heures en garde à vue et ils seront ensuite déferrés devant le parquet. Il y a de fortes chances pour qu'ils soient condamnés pour leur agression.

Nous lui serrons de nouveau la main et c'est libérés d'un poids que nous sortons de la gendarmerie.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog