Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-07-29T20:18:44+02:00

Chapitre 57

Publié par Mélanie

Nous sommes désormais le 24 décembre et aujourd'hui est un grand jour car c'est le réveillon de Noël.

Ce matin, c'est à 9h30 que je me lève. Après m'être étirée, c'est au rez-de-chaussée où se trouve la cuisine que je me rends. Je me prépare de quoi déjeuner, c'est à dire un thé et deux tartines au Nutella que je déguste tranquillement avant d'aller me doucher. Environ une demi-heure plus tard, je ressors vêtue d'un jean et d'un pull marron tandis que mes cheveux sont noués en chignon.

Je regagne ensuite ma chambre et fais mon lit avant de redescendre de nouveau. En arrivant dans le salon, je découvre mes parents et mes grands-parents en pleine conversation à propos de ce soir. Ils revoient les derniers détails car même s'il s'agit d'une soirée familiale, il faut que tout soit parfait. Je les salue avant de m'installer à leurs côtés.

-Tu as bien dormi ? Me demande ma grand-mère en souriant.

-Oui comme un bébé. Rétorquai-je.

-Que penses-tu du menu de ce soir ? Intervient mon père tout en me tendant une carte sur laquelle est écrit le repas que nous allons déguster pour célébrer la naissance du Christ.

Je le lis avant de répondre.

-Il est parfait !

-Tu es sûre ? Continue-t-il un peu angoissé.

-Oui, ne t'inquiète pas !

Il me prend dans ses bras en me chuchotant un « merci ».

-Sinon au lycée tout va bien ? M'interroge mon grand-père.

Je hoche la tête en souriant puis je lui parle de mes amis avec qui je passe d'excellents moments. J'omets volontairement de dire à mes grands-parents que j'ai été violée car ils ne le savent pas et je ne veux en aucun cas qu'ils l'apprennent ; cela leur ferait trop de mal et les détruirait une nouvelle fois.

La matinée passe rapidement et à 12h30, nous mangeons. Quand nos assiettes sont vides, j'aide ma mère et ma grand-mère à débarrasser et à faire la vaisselle. Je viens à peine de ranger le dernier couvert dans le tiroir lorsque mon téléphone sonne. Je souris en voyant le nom de Kendji s'afficher.

-Allô ma princesse ! Tu vas bien ?

-Allô mon amour, maintenant que j'entends ta voix je me sens mieux !

-Je t'avoue que moi aussi. Tu ne peux pas savoir à quel point tu me manques !

-Toi aussi. Je ne cesse de penser à toi et il ne me tarde qu'une chose : te retrouver alors que nous ne sommes séparés que depuis quelques heures. Ne pas te voir pendant de longues semaines va être très dur...

-Ne pense pas à cela... Je te promets qu'à ton retour nous passerons de merveilleux moments. D'ailleurs j'ai une surprise pour toi !

-Je peux savoir ce que c'est ?

-Non, c'est un secret !

-S'il te plaît ! Insistais-je pour le forcer à m'avouer ce qu'il me cache.

-Tu sais que quand tu me supplies je ne peux rien te refuser mais là tu ne sauras rien parce que sinon ce n'est plus une surprise !

-Ce n'est pas gentil de ta part !

Il éclate de rire.

-J'ai hâte d'ouvrir ton cadeau !

-Moi aussi ! D'ailleurs je crois savoir ce que c'est ! Mentis-je car en réalité je n'ai pas la moindre idée de ce qui peut bien se cacher dans le paquet.

Nous discutons ainsi pendant de longues minutes.

-Je dois te laisser ma princesse. Passe un bon réveillon !

-Merci toi aussi. Je t'aime !

Et sur ces mots, je raccroche et range mon portable dans la poche de mon jean.

Je passe l'après-midi à aider mes parents et mes grands-parents à régler les derniers préparatifs pour ce soir. Après avoir aidé mon père à cuisiner et avoir mis la table, je pars me changer et revient trente minutes plus tard habillée d'une robe de soirée rouge avec une ceinture argenté. Je porte également des escarpins noirs.J'ai légèrement bouclé mes cheveux et tout comme à mon habitude, je me suis peu maquillée.

-Tu es magnifique ! S'exclament en même temps ma mère et ma grand-mère.

-Merci !

Nous nous installons sur le canapé où nous buvons l'apéritif. Habituellement je ne bois pas d'alcool mais comme aujourd'hui est une grande occasion, je fais une exception et bois une coupe de champagne.

Mon père allume la télévision et l'émission dans laquelle Kendji apparaît ne tarde pas à commencer. Je ne peux m'empêcher de contempler à travers l'écran celui qui fait battre mon cœur. Je suis si fière de lui.

Les éclats de rire fusent lorsque nous passons à table. Au menu : fois gras à l'oignon, la traditionnelle dinde de Noël et pour terminer une excellente bûche glacée. Le repas concocté par mon père et ma grand-mère est un pur délice.

Quand sonnent les douze coups de minuit, nous assistons à la très célèbre messe de minuit et c'est tout excités que nous échangeons nos cadeaux. Mes parents m'ont offert un parfum ainsi qu'une sublime montre et mes grands-parents de magnifiques boucles d'oreille. Je cours ensuite dans ma chambre où se trouve le présent de Kendji. Je saisis le paquet posé sur la table de chevet et l'ouvre aussitôt. À l'intérieur se trouve un magnifique solitaire.

En le voyant, je ne peux retenir mes larmes. Je décide d'appeler Kendji.

Pendant ce temps à Bergerac, c'est avec un succulent dîner et de nombreux chants qu'est célébrée la naissance du Christ.

Après la célèbre messe de minuit, Kendji et sa famille s'échangent leur cadeaux. Certains reçoivent des bijoux, d'autres du parfum, etc...

Kendji s'apprête lui aussi à découvrir le présent offert par Maéva lorsque son téléphone sonne.

-Tu es fou ! S'écrie une voix qu'il ne connaît que trop bien.

-Si aimer est une folie alors oui je suis fou ! Maéva tu es la femme la plus belle que je n'ai jamais vu, tu es celle qui embellit mes journées, tu es ma muse, tu es mon tout. Je veux que tu saches que je t'aime et je t'aimerais toujours.

À l'entente de cette déclaration d'amour, la brune ne put s'empêcher de pleurer.

Au même moment, Kendji ouvre son cadeau et découvre le bracelet en argent offert par sa petite-amie.

-Waouh ! Je n'arrive pas à trouver mes mots tellement il est magnifique ! S'exclame-t-il.

Maéva éclate de rire avant de rétorquer.

-Moi aussi je suis folle de toi mon amour !

J'aimerais tant que Kendji soit là pour pouvoir le serrer dans mes bras et l'embrasser.

Je ne sais pas de quoi sera fait l'avenir mais je suis sûre d'une chose : Kendji et moi nous aimons et cela n'est pas prêt de changer.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog