Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-10-02T22:01:46+02:00

Chapitre 68

Publié par Mélanie

Lorsque mon réveil sonne le lendemain matin, je n'ai qu'une envie : rester dans le cocon douillet formé par mes couvertures et ne surtout pas le quitter. Cependant, je n'ai pas le choix, je dois aller au lycée. C'est donc à contre cœur que je me lève. Avant de descendre déjeuner je me rends dans la salle de bain afin de voir mon reflet dans le miroir et je dois avouer que ce que je découvre en me regardant dans la glace n'est pas plaisant. Mes cheveux bruns sont en bataille et j'ai d'horribles cernes. Il faut dire que cette nuit je n'ai pas beaucoup dormi. En effet, je n'ai pas cessé de penser aux commentaires remplis de haine des fans de Kendji, ce qui m'a empêchée de trouver le sommeil. J'ai énormément réfléchi et à vrai dire je ne sais pas où j'en suis. Kendji et moi nous aimons énormément mais je ne sais pas si notre amour sera assez fort pour résister à cela. Je suis envahie de doutes.

Comme tous les matins, je fais bouillir un peu d'eau et la verse dans mon mug préféré et ajoute un sachet de thé vert que je laisse infuser avant de me préparer deux tartines au Nutella que je déguste tranquillement.

Une fois que j'ai terminé, je file me pomponner. Environ une demi heure plus tard, c'est vêtue d'une tunique violette et de collants opaques que je sors de la salle de bain. Mes cheveux sont attachés en un chignon duquel dépassent quelques mèches qui encadrent mon visage et comme à mon habitude, je me suis très peu maquillée en ne mettant que mascara et du gloss transparent.

Il est 7h30 et je dois déjà quitter le domicile de mes parents si je ne veux pas arriver en retard au lycée.

J'enfile donc mes chaussures, des bottes à talons marrons et pars en direction de l'arrêt de bus que j'atteins assez rapidement. Le véhicule de transport public ne tarde pas à arriver. Je monte à l'intérieur et par chance, je parviens à trouver une place assise.

Le trajet me menant à l'établissement scolaire se fait assez rapidement. Dès que je l'atteins, je retrouve Sarah qui m'a tant manqué. Nous nous faisons la bise et allons en cours. Elle remarque mon visage marqué par la fatigue mais comme si elle avait lu dans mes pensées ne me fais aucune réflexion sur mon état.

Comme je suis assez fatiguée, ma journée scolaire qui habituellement passe à une vitesse folle semble durer une éternité.

Après ma dernière heure de droit, je quitte le lycée et rentre chez moi. Mes parents sont une fois de plus absents. Depuis que j'ai 16 ans, ils me laissent davantage seule ce qui ne me déplaît pas.

Mon téléphone portable sonne soudainement. En voyant le nom de ma meilleure amie s'afficher sur l'écran décroche aussitôt.

-Allô ma chérie ! Comment vas-tu ? S'exclame Alice.

-Hey ma belle ! Je vais bien et toi ?

-Tout va très bien ! Je suppose que tu as écouté l'émission de Cauet hier soir...

-Bien sûr, je ne l'aurais ratée pour rien au monde ! Rétorquais-je.

Elle éclate de rire avant de reprendre toujours enthousiaste.

-Tu te rends compte que maintenant le monde entier sait que tu existes. Toutes ces filles ne tourneront plus autour de Kendji. Désolé mesdemoiselles mais la place est déjà prise !

-Oui surtout qu'elles sont nombreuses à attendre que la place se libère... Répondis-je un peu triste.

Je sens qu'Alice ne comprend pas où je veux en venir. C'est plus fort que moi, je décide de tout lui raconter par rapport aux commentaires haineux.

-Mais c'est horrible ! S'écrie-t-elle quand elle sait tout.

-Il ne faut pas que tu leur fasse attention. Si tu veux mon avis, elles sont jalouses.

-C'est aussi ce que je me suis dit. Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi elles me détestent autant. Qu'ai-je fait pour devenir l'ennemie publique numéro 1 ?

-Ce sont des groupies, elles sont fans de Kendji juste pour son physique. Elles ne supportent pas qu'une autre puisse toucher « leur » idole ou quoi que ce soit. Ne t'attarde pas sur ce genre de choses. Ces filles n'en valent pas la peine.

-Oui... Mais si elles avaient raison ? Si je n'étais pas faite pour Kendji ? Si notre relation était une erreur ?

-Ne dis pas n'importe quoi Maéva ! Kendji et toi êtes fait pour être ensemble. Il est ton âme sœur et tu es le sien.

-Alice, je ne sais pas si je pourrais supporter d'être traitée ainsi...

-Maéva ne fais pas quelque chose que tu regretteras ensuite. Tu ne peux pas faire ça à Kendji, il ne s'en remettra pas et tu le sais très bien...

Notre conversation s'achève ainsi, me laissant avec mes doutes. 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog