Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-12-23T08:39:30+01:00

Chapitre 72

Publié par Mélanie

Une dizaine de jours est passée et nous sommes maintenant le 26 janvier 2015. Cela fait presque un mois que Kendji est parti et il me manque terriblement ; les SMS que nous échangeons quotidiennement et nos appels ne pourront rien y changer : je souffre énormément de son absence. Heureusement, je peux compter sur le soutien de mes amis et des membres de ma famille, sans eux je ne sais pas si je tiendrais le coup.

Comment être heureuse et continuer à vivre paisiblement quand celui que vous aimez le plus est à des centaines de kilomètres de vous ?

Ce matin, c'est aux environs de 8h00, comme tous les lundis, que mon réveil sonne. Quand la sonnerie retentit dans ma chambre, je n'ai qu'une envie : rester dans mon lit douillet et ne surtout pas le quitter tout simplement parce que je n'ai pas assez dormi. Et oui je suis une vrai marmotte ! En réalité, j'ai eu beaucoup de mal à trouver le sommeil cette nuit car hier nous étions dimanche et qui dit dimanche dit grasse matinée mais surtout parce qu'actuellement je suis assez stressée en partie à cause du bac qui approche à grands pas.

Après m'être levée et étirée, non sans difficulté, je descends à la cuisine afin de me préparer de quoi déjeuner à savoir un thé et deux tartines au Nutella. La théine me fait le plus grand bien.

Dès que j'ai terminé, je file me doucher. L'eau chaude coulant sur ma peau réveille mes muscles encore endormis. Quasiment une demi-heure plus tard, je suis prête. Aujourd'hui, j'ai décidé de porter les vêtements que j'ai acheté avec Andréa, Myriam et Alicia lors de notre après-midi entre filles à savoir une robe bleue m'arrivant au genou et des bottines fourrées. Comme à mon habitude, je me suis très peu maquillée et pour changer un peu, j'ai attaché mes cheveux m'arrivant presque aux épaules en un chignon assez flou.

J'ajoute quelques bijoux à ma tenue et je suis prête à aller en cours. J'enfile donc mon manteau et pars en direction de l'arrêt de bus.

J'attends quelques minutes avant qu'il ne passe. Sarah n'est pas à l'intérieur. Elle est sûrement absente parce qu'être en retard n'est pas du tout son genre.

Le trajet se fait assez rapidement et à 10h00 pile je suis au lycée. Je me rends donc en espagnol, mon premier cours de la matinée. L'espagnol est une matière que j'aime beaucoup et sans vouloir me vanter j'ai un bon niveau.

L'heure débute quand soudain on frappe à la porte. Mme Petit, la professeure crie un « Entrez ! » et Sarah, toute essoufflée fait son apparition. Elle s'excuse pour son retard et s'installe à mes côtés, dans le fond de la salle.

-Alors tu as eu une panne de réveil ? Lui demandais-je pour la taquiner.

-Non pas du tout. C'est de la faute de Diego... Répond-elle en levant les deux mains pour me prouver son innocence.

-Ne me donne pas de détails. Je ne veux pas savoir ce que vous avez fait ensemble ! M'exclamais-je un peu fort mais heureusement à ce moment il y a un peu de bruit dans la classe et Mme Petit ne s'aperçoit de rien.

-Non ce n'est pas du tout ce que tu crois. Il a proposé de venir me chercher après les cours.

-Tu as accepté j'espère ?

-Bien évidemment ! Tu vas pouvoir le rencontrer comme ça. Rétorque-t-elle en me faisant un clin d’œil tandis que je lui souris.

La matinée passe assez rapidement et il est déjà midi, l'heure d'aller manger. Comme toujours, Sarah et moi déjeunons ensemble. Malgré la nourriture assez fade du self, les éclats de rire fusent à notre table. Pendant tout le repas, nous discutons de Diego. Sarah me vante ses qualités et m'explique qu'il est adorable. J'ai hâte de le rencontrer, un peu pour le mettre en garde : je ne veux pas qu'il fasse souffrir mon amie, mais il me tarde quand même de faire sa connaissance.

Aux environs de 13h00 notre journée se poursuit avec trois heures de droit. J'aime beaucoup ce que nous étudions en ce moment, d'ailleurs l'année prochaine si j'ai mon baccalauréat, ce que j'espère, j'envisage d'aller en fac de droit.

A la première pause, je décide d'envoyer un SMS à Kendji.

De Maéva à Kendji :

Coucou mon amour ! ☺ Tu dors encore ? :p

Par chance, il répond tout de suite.

De Kendji à Maéva :

Bonjour ma princesse ! ☺ Désolé, j'ai eu un petit problème et je n'ai pas pu t'appeler...

De Maéva à Kendji :

Ah... Rien de grave ?

De Kendji à Maéva :

Non ne t'inquiète pas. Tout est arrangé ;)

Pendant que je suis en train d'écrire ma réponse, le professeur entre dans la salle, signe que le cours va reprendre. Je me dépêche de lui envoyer ce que j'ai rédigé.

De Maéva à Kendji :

Je dois te laisser mon amour. Je t'aime ♥

De Kendji à Maéva :

Je t'aime aussi ma princesse ♥

Je souris en lisant son message. Je crois que je ne me lasserais jamais de ses déclarations d'amour.

L'après-midi défile à la vitesse de l'éclair et il est déjà 16h00, ce qui signifie que les cours sont terminés et que nous pouvons rentrer chez nous. Enfin ! Même en aimant aller au lycée ce qui est mon cas, oui je sais je suis bizarre, je suis soulagée de pouvoir sortir de l'établissement scolaire.

C'est peut-être « l'effet Diego » mais aujourd'hui Sarah se presse pour ranger ses affaires et je dois presque lui courir après pour la rattraper.

-Tu pourrais m'attendre ! Déclarais-je en arrivant à sa hauteur.

-Pardon je suis pressée de le revoir. Même si nous nous sommes vu ce matin il me manque énormément ! Conteste-t-elle toute excitée au fur et à mesure qu'elle approche de son amoureux.

Ses mots me font l'effet d'un poignard parce que moi aussi celui que j'aime me manque. Je retiens tant bien que mal les larmes qui menacent de couler sur mes joues. Au fur et à mesure que j'avance je distingue deux silhouettes, celle de deux hommes. L'une d'entre elles ne m'est pas inconnue et me rappelle vaguement celle de... Non c'est impossible ! Il ne peut pas être là ! Mon esprit doit sûrement me jouer des tours !

Dès que nous franchissons le portail d'entrée, Sarah s'élance vers la première silhouette que j'identifie comme étant celle de Diego et ils s'embrassent passionnément. Je les envie parce que moi aussi j'aimerais pouvoir embrasser et câliner celui qui fait battre mon cœur.

Mais qui est la deuxième personne ? Je n'ai pas le temps de réagir qu'elle se dirige vers moi et je réussi à percevoir certains traits de son visage dont une barbe et des yeux bleus-verts magnifiques. Je crois que je suis en train de rêver, il n'y a pas d'autre explication. C'est le plus beau de mes songes, celui de mes retrouvailles avec Kendji et je ne veux en aucun cas qu'il s'achève.

Soudain des lèvres se posent sur les miennes et à cet instant précis mon cœur s'emballe, chose qui ne s'est pas produite depuis presque un mois, et je me sens revivre comme si ce baiser m'insufflait la dose d'oxygène qui m'est vitale et dont j'étais privée depuis quatre semaines. Il ne m'en faut pas plus pour comprendre que celui qui m'embrasse n'est autre que Kendji. Il est bel et bien en face de moi et je n'ai pas besoin de me pincer pour être sûre que tout cela est vrai.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog