Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2015-08-04T17:25:09+02:00

Chapitre 58

Publié par Mélanie

Nous sommes désormais le 26 décembre et ce matin, après avoir déjeuné et m'être préparée, j'ai du de nouveau vérifier ma valise car aujourd'hui mes parents et moi rentrons à Bergerac. J'ai hâte d'y être !

Aux environs de 10 heures, nous quittons le chalet dans lequel nous avons résidé ces quatre derniers jours et avant de monter dans la voiture et d'effectuer le trajet nous menant chez nous, nous disons « au revoir » à mes grands-parents qui eux rentrent dans les Landes. J'ai été très ravie de les revoir après toutes ces années sans avoir ne serait-ce qu'un contact avec eux.

Quelques instants plus tard, mon père démarre le véhicule. J'en profite pour envoyer un SMS à Kendji.

De Maéva à Kendji :

Coucou mon amour ! :)Nous venons tout juste de partir. Nous serons là d'ici deux ou trois heures.

Il me répond aussitôt.

De Kendji à Maéva :

D'accord ma princesse ! À tout à l'heure ! ;)

De Maéva à Kendji :

J'ai hâte de te revoir !

De Kendji à Maéva :

Moi aussi. Tu m'as tellement manquée ! Je dois te laisser ma princesse. Je vais préparer ta surprise. À très vite ! Je t'aime ! ♥

Je ne peux m'empêcher de sourire en voyant son dernier message.

Je mets ensuite mon portable en mode « silencieux » et comme à mon habitude ne tarde pas à m'endormir.

Environ trois heures plus tard, je me réveille et lorsque j'ouvre les yeux je reconnais immédiatement la maison dans laquelle j'habite avec mes parents depuis presque un an. Ça y est nous sommes enfin arrivé !

Je rentre à l'intérieur et monte dans ma chambre où je dépose mes bagages que je ne range pas ; ils retrouveront leur place dans mon armoire plus tard. Mes parents font de même et tous ensemble nous prenons la direction du camp. Au fur et à mesure que nous nous en approchons, je suis de plus en plus pressée de revoir mes amis mais surtout Kendji qui m'a tant manqué. Ne pas le voir ni pouvoir le toucher ou l'embrasser c'était juste horrible.

Nous l'atteignons rapidement et quand nous y sommes, c'est en courant que je descends de la voiture. Je fais attention de ne pas tomber car il y a un peu de neige et c'est en faisant de petites foulées que je me dirige vers la caravane de Kendji tandis que mes parents vont dans celle de Carmen et Paul.

J'arrive assez vite devant la caravane de celui qui fait battre mon cœur et je m'apprête à ouvrir la porte lorsque cette dernière s'ouvre brusquement. Au même moment, je glisse sur de la neige et tombe littéralement sur Kendji. Il est encore plus beau que dans mes souvenirs.

-Je t'ai manqué tant que ça ? S'exclame-t-il tout en rigolant.

-Tu ne peux même pas imaginer à quel point !

Et sans que je ne m'y attende, il m'embrasse. Je réponds volontiers au baiser qui comme toujours est rempli d'amour.

Puis, nous nous relevons et nous installons sur le canapé où je me blottis contre lui. Je me sens si bien ainsi. Nous restons dans cette position de longues minutes à nous embrasser et à nous câliner.

C'est main dans la main que nous quittons la caravane afin d'aller dans celle de Carmen et Paul où se trouvent mes parents mais également mes amis.

Je fais la bise à tout le monde et les éclats de rire fusent, surtout quand mes parents racontent des anecdotes me concernant. Je suis heureuse d'être de retour à Bergerac.

-Vous restez manger avec nous ? Demande soudainement Carmen.

-Avec plaisir ! Rétorque ma mère.

Et c'est en souriant que ma mère et elle commencent à préparer le repas de ce midi. Je décide moi aussi de les aider et après avoir embrassé Kendji, je les rejoint.

Tout en cuisinant, nous chantonnons et c'est dans la bonne humeur que nous concoctons le déjeuner.

Environ une heure plus tard, nous passons à table. Au menu, du chili con carne fait maison.

-Je vois que mon plat te plaît ! S'exclame Carmen en me voyant me resservir.

-Vous êtes un véritable cordon-bleu. C'est une pure merveille ! Répondis-je en souriant.

-Maéva a raison. Vous cuisinez comme une déesse et sans vouloir te vexer chéri, ce chili con carne est le plus délicieux que je n'ai jamais mangé ! Intervient ma mère.

À l'entente de ces mots, tout le monde éclate de rire.

-Je pense que vous devriez partir dans pas longtemps si vous voulez arriver avant la tombée de la nuit. Déclare Paul.

Partir ? Mais pour aller où ?

-Oui papa tu as raison. Je vais terminer ma valise et nous commencerons notre longue route ensuite. Conteste Kendji en faisant un clin d’œil.

Puis, il se lève de table et se rend dans sa caravane. Intriguée, je le suis.

-Euh... Où allons-nous ? L'interrogeais-je un peu paniquée.

-C'est une surprise ! Répond-t-il en souriant.

C'est donc cela ma surprise ? Quelques jours en tête à tête avec l'homme que j'aime dans une destination qui pour le moment m'est totalement inconnue? J'avoue que l'idée ne me déplaît absolument pas.

-Il faut que j'aille chercher mes bagages ! Réalisais-je soudainement.

-Ne t'inquiète pas, ils sont déjà dans la voiture !

-Mais... Comment ? Dis-je ne comprenant pas.

-Ce sont tes parents qui les ont apportés !

J'aide Kendji à terminer son sac de voyage et nous retournons dans la caravane de Carmen et Paul.

-Vous étiez au courant ? Demandais-je à mes parents.

-Nous ? Je ne vois pas de quoi tu parles ! Se défend mon père.

-Ne faîtes pas les innocents, Kendji m'a tout raconté.

-Bon d'accord. Kendji nous a dit qu'il voulait passer quelques jours en tête à tête avec toi et comme nous savons à quel point vous vous aimez tous les deux, nous n'avons pas pu refuser. Nous lui avons juste apporté notre aide pour ta valise mais lui seul s'est occupé de tout planifier. Poursuit ma mère en souriant.

Je prends ensuite chacun de mes amis dans mes bras ainsi que Carmen et Paul et mes parents. Kendji fait de même puis il dépose ce dont il aura besoin pour les prochains jours à savoir vêtements, etc... et nous montons dans la voiture.

Nous leur faisons un dernier signe de la main avant que le véhicule, nous menant dans un endroit que je ne connais pas mais qui j'en suis sûre me plaira, ne démarre.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog